L'agriculture et l'environnement en bonne intelligence : actualités, initiatives et analyses

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Changement climatique : la viticulture doit innover ou se délocaliser
Le 16 novembre 2016, Jean-Marc Touzard, directeur de recherche à l'Inra, a présenté à l'Assemblée nationale les conclusions d'une étude prospective sur la viticulture face aux changements climatiques.

Quatre scenarios concernant le devenir de la viticulture française à l'horizon 2050, sous l'influence du changement climatique. C'est ce à quoi sont parvenus les cent chercheurs impliqués dans le programme Laccave (Adaptation à long terme au changement climatique pour la viticulture et l'œnologie). Cette étude prospective, coordonnée par l'Inra, a débuté en 2012. Depuis le 16 novembre 2016, lors d'une audition à l'Assemblée nationale, la communication sur les résultats est lancée.

Certaines AOC interdisent l'irrigation de la vigne. Une règle de plus en plus contraignante face au changement climatique.

Un compromis à trouver entre innovation et mobilité de la vigne
Scénario du statu quo : les aires dédiées à la viticulture et le rythme d'innovation restent inchangés.
Scénario de l'adaptation dynamique : l'accélération de l'innovation et la profonde modification des pratiques culturales permettent d'éviter de déplacer les vignobles.
Scénario nomade : les aires viticoles évoluent, en France la vigne est plantée plus au Nord et en altitude.
Scénario libéral : la viticulture se déconnecte de la vinification ; les acides, sucres et arômes du raisin sont fractionnés,  des levures sont ajoutées, etc.

Le directeur de recherche à l'Inra Jean-Marc Touzard a évoqué, lors de l'audition, les multiples pistes d'innovation. L'introduction de nouveaux cépages, le travail sur l'irrigation avec les techniques de goutte-à-goutte ou de recyclage des eaux urbaines usées, le pilotage de l‘activité photosynthétique par un ajustement de la hauteur du feuillage de la vigne ou encore le travail du sol sont autant d'options.

 

M.C. - 08/12/2016

Indicateur

Envoyer à un ami
Imprimer
Partager :
À lire également

:. La coupe de champagne s\'adapte au changement climatique - 21/12/2016

:. Un doigt de certification environnementale dans le Cognac - 13/12/2016

:. Changement climatique : la viticulture doit innover ou se délocaliser - 08/12/2016

:. Le climat au coeur du rapport de la FAO sur l\'agriculture - 27/10/2016


Réagissez à cet article (0 commentaire)

Ajouter un commentaire

Votre pseudo
Votre email

Code sécurité à recopier


Votre commentaire doit se conformer à la législation en vigueur en France. Sont Interdits :
- l'incitation à la haine raciale et discrimination
- la négation des crimes contre l'humanité et l'apologie de crimes de guerre
- la diffamation, ce qui porte atteinte à l'honneur d'une personne
- l'incitation au piratage informatique Les modérateurs se réservent le droit de supprimer un commentaire si celui-ci est jugé agressif, grossier ou hors sujet.
- Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera également effacée, tout comme les messages publicitaires.
BIODIVERSITE, AGRICULTURE BIOLOGIQUE, METHANISATION, AGROFORESTERIE, TRAME VERTE, ECOPHYTO
 
© Terre-ecos mai 2010 | Mentions légales | Plan du site