L'agriculture et l'environnement en bonne intelligence : actualités, initiatives et analyses

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Huile de palme : « Regarder les seuils de consommation plutôt que bannir les produits »
Dans le cadre d'un Open lab organisé par Ferrero sur « l'huile de palme dans l'alimentation en France », Philippe Legrand, chercheur à l'Institut national de la recherche agronomique (Inra), revient sur la place des acides gras saturés et de l'huile de palme dans nos assiettes.

« Selon les apports nutritionnels conseillés, il faut 35 à 40 % de lipides dans notre apport énergétique quotidien », introduit Philippe Legrand, chercheur à l'Institut national de la recherche agronomique (Inra), dans le département de biochimie et nutrition humaine. Parmi ces lipides, les acides gras saturés (AGS) et en particulier l'acide palmitique, présent dans le fruit du même nom, sont les sujets de l'Open lab organisé à Paris par Ferrero, le 17 octobre. Le but du groupe : « échanger librement autour de l'huile de palme, du choix de son utilisation dans le Nutella et de ses caractéristiques nutritionnelles. »

 

L'acide palmitique, deux voies d'entrée dans nos cellules
Philippe Legrand a brossé un rapide tableau de la diversité des acides gras saturés et de leurs fonctions : rôle protecteur contre le cancer du colon, constitution des membranes des cellules et de structures nerveuses, ancrage des protéines et bien sûr fonction énergétique... Puis le chercheur est revenu sur l'acide palmitique (C16:0).

Cet acide gras qu'il qualifie de « fioul de base de toute la vie énergétique » a une double origine : exogène (on l'assimile en mangeant des aliments qui le contiennent) et endogène (notre organisme en synthétise à partir du sucre que l'on consomme). Or, il fait partie des quelques acides gras qui peuvent avoir des effets délétères sur la santé, « en cas d'excès seulement », selon Philippe Legrand. Il insiste : « Il n'y a aucune corrélation entre les maladies cardiovasculaires et la consommation d'acides gras saturés, tant que celle-ci reste raisonnable. »

Et l'huile de palme ?
« Du point de vue des acides gras, l'huile de palme n'est pas très intéressante : elle est riche en acide palmitique et pauvre dans tous les autres acides gras qui assurent les fonctions dont j'ai parlé », explique Philippe Legrand. « C'est pourquoi on ne l'utilise pas en tant qu'huile de table. »

En revanche, pas de problème pour l'utiliser en l'incorporant dans des aliments : « vu les doses, il n'y a pas de risque de maladie cardiovasculaire. Et cette huile présente l'avantage de sa richesse en caroténoïdes et en vitamine E. » D'après lui, il appartient au consommateur de « se responsabiliser, et apprendre à regarder les seuils de consommation plutôt que bannir des produits. »

 

M.C. - 18/10/2016

La part de l'huile de palme reste marginale dans les apports d'AGS quotidiens

D'après une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc), menée sur la consommation de l'huile de palme en France, celle-ci ne concourt en effet aux apports d'AGS qu'à hauteur de 7 % chez les enfants de moins de 14 ans et de 4 % chez la population âgée d'au moins 15 ans.



Indicateur

Envoyer à un ami
Imprimer
Partager :
À lire également

:. Loi Biodiversité : le Sénat taxe l'huile de palme - 26/01/2016

:. Milan 2015 : pourquoi l'huile de palme fait-elle tant parler d'elle ? - 25/06/2015

:. Huile de palme : rétropédalage de Royal sur le Nutella - 18/06/2015

:. Une palme d'or pour un film sur l'algoculture au Festival du Film Corporate - 15/06/2015


Réagissez à cet article (0 commentaire)

Ajouter un commentaire

Votre pseudo
Votre email

Code sécurité à recopier


Votre commentaire doit se conformer à la législation en vigueur en France. Sont Interdits :
- l'incitation à la haine raciale et discrimination
- la négation des crimes contre l'humanité et l'apologie de crimes de guerre
- la diffamation, ce qui porte atteinte à l'honneur d'une personne
- l'incitation au piratage informatique Les modérateurs se réservent le droit de supprimer un commentaire si celui-ci est jugé agressif, grossier ou hors sujet.
- Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera également effacée, tout comme les messages publicitaires.
BIODIVERSITE, AGRICULTURE BIOLOGIQUE, METHANISATION, AGROFORESTERIE, TRAME VERTE, ECOPHYTO
 
© Terre-ecos mai 2010 | Mentions légales | Plan du site