L'agriculture et l'environnement en bonne intelligence : actualités, initiatives et analyses

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

La ferme française en 2050 : efficiente et diversifiée
Hausse de la température, ressource en eau moins disponible, accidents climatiques. La ferme française en 2050 aura un tout autre visage. Elle sera avant tout multifonctionnelle, avec différentes sources de revenu, pour atténuer les risques liés aux variations du climat, d'une année à l'autre.

A côté de sa mission première, nourrir les hommes, elle produira de l'énergie renouvelable grâce à la méthanisation et aux panneaux photovoltaïques installés sur ses toits. La vente à la ferme est aussi amenée à monter en puissance. Elle répond aux attentes des consommateurs, apporte un complément de revenu, évite le gaspillage.

Pour produire, elle doit gagner en efficience et adapter les modes de conduite des troupeaux et des cultures pour s'adapter aux dérèglements climatiques.
 


Les prairies seront dotées d'aménagements paysagers pour abriter les animaux durant les fortes chaleurs. Les prairies permanentes domineront par rapport aux prairies temporaires, car elles stockent le carbone grâce à la photosynthèse, contribuant ainsi au programme 4 pour 1000. Une fonction reconnue comme essentielle. Les animaux seront à la fois plus rustiques et productifs grâce à des améliorations génétiques.

L'assolement sera diversifié, les légumineuses davantage présentes. Elles enrichissent les sols en azote, accroissent l'autonomie alimentaire de la ferme. Les parcelles en culture seront elles aussi entourées d'éléments paysagers protecteurs. Le choix des cultures se raisonnera selon la disponibilité en eau. Les variétés seront plus résistances à la sécheresse. L'utilisation des intrants se raisonnera en lien avec le digital farming. Tout sera optimisé, de l'utilisation du matériel, aux déplacements en passant par l'aménagement des bâtiments et leur consommation énergétique.

En cette fin d'année 2015, ces évolutions sont déjà enclenchées. Des programmes se construisent en région pour accompagner les agriculteurs dans cette mutation. L'agriculture est bien une solution pour atténuer le changement climatique

Télécharger le poster de la ferme en 2050.
(© Terre-écos - Campagnes et Environnement)
 

Commander le numéros spécial Agriculture et changement climatique.

Prix (port compris) : 10 euros,
Facture fournie.

 

Anne Delettre - 01/12/2015

Indicateur

Envoyer à un ami
Imprimer
Partager :
À lire également

:. Une ferme urbaine inaugurée dans un centre de l\'Armée du Salut - 06/12/2016

:. L\'innovation primée lors d\'Open agrifood - 29/11/2016

:. Xyllela fastidiosa : la bactérie des végétaux se manifeste dans le Var - 22/11/2016

:. La Ferme digitale change de dimension - 15/11/2016


Réagissez à cet article (0 commentaire)

Ajouter un commentaire

Votre pseudo
Votre email

Code sécurité à recopier


Votre commentaire doit se conformer à la législation en vigueur en France. Sont Interdits :
- l'incitation à la haine raciale et discrimination
- la négation des crimes contre l'humanité et l'apologie de crimes de guerre
- la diffamation, ce qui porte atteinte à l'honneur d'une personne
- l'incitation au piratage informatique Les modérateurs se réservent le droit de supprimer un commentaire si celui-ci est jugé agressif, grossier ou hors sujet.
- Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera également effacée, tout comme les messages publicitaires.
BIODIVERSITE, AGRICULTURE BIOLOGIQUE, METHANISATION, AGROFORESTERIE, TRAME VERTE, ECOPHYTO
 
© Terre-ecos mai 2010 | Mentions légales | Plan du site