L'agriculture et l'environnement en bonne intelligence : actualités, initiatives et analyses

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Rencontres Recherches Ruminants, pour concilier environnement et production

Comme chaque année, les chercheurs, techniciens et professionnels du monde de l'élevage des ruminants se retrouvaient au centre de congrès de la Villette, à Paris, les 5 et 6 décembre 2012 pour les Rencontres Recherche Ruminants. Au programme de la première matinée : concilier environnement et production. 
 

L'élevage d'herbivore a un potentiel pour assurer des services écologiques et collectifs en gardant une logique de production et de viabilité économique.

« Aujourd'hui, l'élevage herbivore représente 18 milliards d'euros de chiffre d'affaire, 4 milliards d'euros d'excédent commercial, 209000 exploitations, 700000 emplois directs et indirects et est producteur de nombreux services écologiques», rappelle Joël Merceron, directeur de l'Institut de l'Elevage. Au même moment, cet élevage est menacé par la végétalisation* du territoire et une critique grandissante  dans les médias ».

Des services écologiques
Pourtant, l'élevage d'herbivore a un potentiel pour assurer des services écologiques et collectifs en gardant une logique de production et de viabilité économique. C'était le thème de la matinée du 5 décembre : concilier environnement et production. Se succédant à la tribune, les chercheurs de l'Institut de l'Elevage, de l'Institut national de la recherche agronomique et d'autres structures ont présenté leurs travaux foisonnants sur le sujet.  Quelques grands enseignements : que ce soit en matière de biodiversité ou de gaz à effet de serre, il est nécessaire de sortir d'une approche exploitation pour raisonner par une approche filière et territoire.

Par exemple, si l'on sait que les pratiques de gestion, de pâturage, de fauche, influent sur la biodiversité à l'échelle de la parcelle, il est indispensable de regarder ce qu'il se passe au niveau de l'exploitation ou du territoire pour intégrer les effets de complémentarité, d'interactions ou de compensation. Ainsi, les travaux de Muriel Tichit montrent qu'un réaménagement et une redistribution des parcelles peut favoriser la biodiversité sans perte de production. Au vu du foisonnement des recherches et des initiatives, une question est posée dans la salle « Les 3R ne pourraient-ils pas devenir un lieu de débat avec la société civile pour dépasser les controverses arque boutées sur l'élevage et ses productions ? »

Programme et articles à découvrir ici.

* compétition pour les céréales

CIV - 11/12/2012



Indicateur

Envoyer à un ami
Imprimer
Partager :
À lire également

:. Une ferme aquaponique en Auvergne - 16/10/2014

:. La filire viande et levage travaille sur le changement climatique - 25/09/2014

:. La luzerne pour nourrir les abeilles - 24/09/2014

:. Contrle de la production agricole : plus de 90 % de conformit - 09/09/2014


Réagissez à cet article (0 commentaire)

Ajouter un commentaire

Votre pseudo
Votre email

Code sécurité à recopier


Votre commentaire doit se conformer à la législation en vigueur en France. Sont Interdits :
- l'incitation à la haine raciale et discrimination
- la négation des crimes contre l'humanité et l'apologie de crimes de guerre
- la diffamation, ce qui porte atteinte à l'honneur d'une personne
- l'incitation au piratage informatique Les modérateurs se réservent le droit de supprimer un commentaire si celui-ci est jugé agressif, grossier ou hors sujet.
- Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera également effacée, tout comme les messages publicitaires.
BIODIVERSITE, AGRICULTURE BIOLOGIQUE, METHANISATION, AGROFORESTERIE, TRAME VERTE, ECOPHYTO
 
© Terre-ecos mai 2010 | Mentions légales | Plan du site