L'agriculture et l'environnement en bonne intelligence : actualités, initiatives et analyses

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Salon de l'agriculture : onze filières d'élevage solidaires
L'élevage va être au cœur des discussions, dès le 25 février à Paris, lors du Salon de l'Agriculture. Dans un mouvement commun inédit, onze filières d'élevage se serrent les coudes pour faire entendre leur voix, et défendre leur modèle.

C'est un geste symbolique fort. Les différentes filières d'élevages s'unissent pour affirmer leur rôle et les services qu'elles rendent au sein de la société française. La carte de la solidarité est jouée, pour la première fois, entre onze interprofessions différentes*.

Dans un communiqué commun (voir ci-dessous), elles expliquent vouloir profiter du prochain Salon de l'agriculture, qui ouvrira ses portes le 25 février à Paris, pour exposer leurs atouts : de la gastronomie à l'emploi, en passant par la qualité des produits, les efforts en termes de protection animale et environnementaux

Dans un contexte de multiples prises de parole critiques sur l'élevage et ses productions, ce groupe d'acteurs de filières diverses entend dialoguer avec les consommateurs-citoyens dans les allées du Salon. Et mettre en avant leur volonté de transparence sur leurs pratiques et savoir-faire.


* Les onze signataires :

ANICAP, Association nationale interprofessionnelle caprine
CIDEF, Comité Interprofessionnel de la Dinde Française
CIPC, Comité interprofessionnel du poulet classique et certifié
CICAR, Comité interprofessionnel du Canard à Rôtir
CIFOG, Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras
CLIPP, Comité lapin interprofessionnel pour la promotion des produits français
CNE, Confédération nationale de l'élevage
CNIEL, Centre national interprofessionnel de l'économie laitière
CNPO, Comité National pour la Promotion de l'Œuf
INAPORC, Interprofession nationale porcine
INTERBEV, Association nationale Interprofessionnelle du bétail et des viandes

 

E.P. - 09/02/2017

Le message porté par les onze filières :

Exigence de sécurité alimentaire et d’équilibre nutritionnel
« Les produits d’origine animale font partie de notre culture alimentaire et ont une place à part dans la gastronomie française. Ils participent à la couverture des besoins énergétiques et nutritionnels en apportant les nutriments indispensables à l’équilibre alimentaire (protéines, calcium, fer, vitamines et oligo-éléments essentiels). Les professionnels des filières ont à cœur de fournir des produits sains et de qualité irréprochable. »

Protection animale à chaque étape
« En contact permanent avec les animaux et connaisseurs du comportement animal les professionnels des filières d’élevage œuvrent au quotidien pour améliorer les conditions d’élevage, de transport et d’abattage de leurs animaux, se forment et s’engagent dans de nombreuses démarches de progrès, pour toujours mieux répondre aux attentes de la société, assurer de bonnes conditions de vie aux animaux d’élevage et améliorer sans cesse la qualité de leurs produits. »

Contribution à l’équilibre environnemental
« Le lien au sol porté par le système de polyculture-élevage français est garant du respect de l’environnement : « Il est basé sur le recyclage des nutriments et biomasses entre cultures et productions animales est l’exemple même d’une agriculture agro-écologique » (Alexandre Ickowicz, chercheur au CIRAD, et Jean-Louis Peyraud, chercheur à l'INRA). Pour
toujours mieux s’inscrire dans cet équilibre agro-écologique, les filières d’élevage se sont engagées dans des programmes ambitieux de réduction de leur impact environnemental (ferme laitière bas carbone, life beef carbon pour la viande bovine…) au niveau des élevages comme des industries de transformation. »

Création d’emploi
« Ancrées et réparties dans les territoires, les filières d’élevage sont déterminantes pour l’emploi et la vitalité sociale et économique en zones rurales. Elles génèrent aujourd’hui plus de 880 000 emplois, tant au niveau de la production et des services qu’elles utilisent, que des filières de produits : cela représente autant de professionnels mettant en œuvre leurs compétences pour proposer aux citoyens des produits de qualité. »



Indicateur

Envoyer à un ami
Imprimer
Partager :
À lire également

:. Pesticides : Royal veut séparer le conseil de la vente - 15/02/2017

:. À Foix, le conseil municipal devient actionnaire d\'une coopérative agricole - 15/02/2017

:. Accompagner les filières alimentaires vers la durabilité - 15/02/2017

:. Une norme pour le jus de soja - 26/01/2017


Réagissez à cet article (0 commentaire)

Ajouter un commentaire

Votre pseudo
Votre email

Code sécurité à recopier


Votre commentaire doit se conformer à la législation en vigueur en France. Sont Interdits :
- l'incitation à la haine raciale et discrimination
- la négation des crimes contre l'humanité et l'apologie de crimes de guerre
- la diffamation, ce qui porte atteinte à l'honneur d'une personne
- l'incitation au piratage informatique Les modérateurs se réservent le droit de supprimer un commentaire si celui-ci est jugé agressif, grossier ou hors sujet.
- Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera également effacée, tout comme les messages publicitaires.
BIODIVERSITE, AGRICULTURE BIOLOGIQUE, METHANISATION, AGROFORESTERIE, TRAME VERTE, ECOPHYTO
 
© Terre-ecos mai 2010 | Mentions légales | Plan du site