L'agriculture et l'environnement en bonne intelligence : actualités, initiatives et analyses

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Se référer aux expérimentations réalisées par les agriculteurs

Aline Cattan, chef du bureau des protections contractuelles du ministère de l’écologie.
Valérie Metrich Hequet,
directrice adjointe de la forêt et des affaires rurales du ministère de l’Agriculture.
Pour Aline Cattan, chef du bureau des protections contractuelles du ministère de l’Écologie, « les travaux menés dans le cadre du réseau biodiversité de la LPO doivent alimenter l’action publique par rapport aux décisions du Grenelle de l’environnement : mise en place d’une trame verte sur le territoire, élaboration du référentiel Haute valeur environnementale (HVE) ou encore création d’un observatoire national de la biodiversité ».

Avis partagé par Valérie Metrich Hequet, directrice adjointe de la forêt et des affaires rurales du ministère de l’Agriculture qui estime que « les cahiers des charges pour la certification HVE devront s’appuyer sur les éléments de cette étude. Il pourrait en être de même pour l’élaboration des MAE (Mesures agroenvironnementales) et des BCAE (Bonnes conduites agricoles et environnementales) ». Par ailleurs, Aline Cattan souligne que les résultats de ce réseau biodiversité « seront intégrés aux différentes expériences menées sur le sujet et devant être reprises dans l’expertise scientifique collective sur l’agriculture et la biodiversité menée par l’Inra ». Toutefois, la nécessité de compléter les expertises qui sont menées dans ce réseau par une approche environnementaliste plus élargie demeure. Idée avancée par Mickaël Jacquemin, agriculteur marnais, participant au réseau LPO : « pour motiver les autres agriculteurs dans la reconquête de la biodiversité, il serait intéressant de travailler en tenant compte des insectes auxiliaires de culture mais cela nécessite la contribution d’entomologistes ». D’autres réseaux travaillent également sur la biodiversité (apiculteurs, chasseurs, développement et enseignement agricoles…). Une mise en relation s’avère nécessaire pour aboutir à une cohérence dans les plans de gestion proposés pour améliorer la biodiversité sur les exploitations.
D.R. ; Campagnes et environnement - 19/12/2007

Indicateur

Envoyer à un ami
Imprimer
Partager :
À lire également

:. Une vidéo pour comprendre le lien entre agriculture et biodiversité - 21/06/2016

:. Restauration collective : le groupe Elior sensibilise aux enjeux de la biodiversité - 07/06/2016

:. Un guide d\'observation de la biodiversité ordinaire pour des sciences participatives - 07/06/2016

:. Le ministère de l\'Environnement signe une convention avec l\'Unaf pour les abeilles - 26/05/2016


Réagissez à cet article (0 commentaire)

Ajouter un commentaire

Votre pseudo
Votre email

Code sécurité à recopier


Votre commentaire doit se conformer à la législation en vigueur en France. Sont Interdits :
- l'incitation à la haine raciale et discrimination
- la négation des crimes contre l'humanité et l'apologie de crimes de guerre
- la diffamation, ce qui porte atteinte à l'honneur d'une personne
- l'incitation au piratage informatique Les modérateurs se réservent le droit de supprimer un commentaire si celui-ci est jugé agressif, grossier ou hors sujet.
- Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera également effacée, tout comme les messages publicitaires.
BIODIVERSITE, AGRICULTURE BIOLOGIQUE, METHANISATION, AGROFORESTERIE, TRAME VERTE, ECOPHYTO
 
© Terre-ecos mai 2010 | Mentions légales | Plan du site