L'agriculture et l'environnement en bonne intelligence : actualités, initiatives et analyses

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Une application d'évaluation de la durabilité des exploitations
Syngenta a présenté le 15 mai son application Diagéris conçue avec les agriculteurs et ses partenaires. À partir d'un questionnaire, elle doit permettre d'évaluer la durabilité des exploitations grandes cultures et viticoles, et prodigue des conseils pour s'améliorer.

De gauche à droite : François-Xavier Bauer, responsable groupe agriculture durable Syngenta ; Gilles Maréchal, directeur de Farre ;  Christopher Sénéchal, responsable national agriculture durable Syngenta.

Diagéris, lancé officiellement le 15 mai à Paris, est un outil conçu par Syngenta et destiné aux agriculteurs sous forme d'une application pour tablettes et smartphones. Il permet aux exploitants d'évaluer la durabilité de leur exploitation en passant par un questionnaire abordant des thématiques environnementales  (eau, biodiversité, CO2), sociétales ou économiques. L'application prodigue ensuite des conseils personnalisés à l'agriculteur, qui peut établir son propre programme sur cinq ans.

Une démarche participative
« L'application a été co-construite avec les agriculteurs, afin de répondre au mieux à leurs attentes », annonce Christopher Sénéchal, responsable national agriculture durable chez Syngenta. Pendant près de trois ans, des producteurs ont été sollicités afin de donner leur avis. « Ils nous ont dit, par exemple, que ça ne devait pas prendre trop de temps ni être trop compliqué à remplir. Nous avons procédé par grandes thématiques et l'évaluation ne prend pas plus de deux heures », ajoute-t-il.

«Nous ne nous limitons pas à un simple diagnostic  Nous avons préféré le mot démarche, parce que l'application prodigue des conseils et aide à progresser » précise François-Xavier Bauer, responsable groupe agriculture durable Syngenta.

Ces conseils sont aussi le fruit d'une collaboration avec des partenaires comme le Forum des agriculteurs responsables et respectueux de l'environnement (Farre) ou l'Association française de protection des plantes (AFPP). Des vidéos ou des fiches techniques de Syngenta, de Farre ou de l'AFPP seront disponibles pour accompagner l'exploitant dans sa démarche. « Il faut que l'évaluation devienne une démarche dans laquelle les agriculteurs s'impliquent », conclut Gilles Maréchal, directeur de Farre.

V.D. - 16/05/2017

Indicateur

Envoyer à un ami
Imprimer
Partager :
À lire également

:. Échanger les parcelles pour réduire les coûts - 23/05/2017

:. Macron attendu sur les volets agricole et environnemental - 18/05/2017

:. Singapour renforce son agriculture - 18/05/2017

:. Drones : outils de précision pour l\'agriculture - 11/05/2017


Réagissez à cet article (0 commentaire)

Ajouter un commentaire

Votre pseudo
Votre email

Code sécurité à recopier


Votre commentaire doit se conformer à la législation en vigueur en France. Sont Interdits :
- l'incitation à la haine raciale et discrimination
- la négation des crimes contre l'humanité et l'apologie de crimes de guerre
- la diffamation, ce qui porte atteinte à l'honneur d'une personne
- l'incitation au piratage informatique Les modérateurs se réservent le droit de supprimer un commentaire si celui-ci est jugé agressif, grossier ou hors sujet.
- Toute allusion sexiste, homophobe ou raciste sera également effacée, tout comme les messages publicitaires.
BIODIVERSITE, AGRICULTURE BIOLOGIQUE, METHANISATION, AGROFORESTERIE, TRAME VERTE, ECOPHYTO
 
© Terre-ecos mai 2010 | Mentions légales | Plan du site